La habitación de una sola llave.

chambre 19

CENTRE POMPIDOU: “Cette chambre, LA 19, seul Enrique Vila-Matas en a la clef, sans lui : elle demeure fermée”. [De esta habitación, la 19, sólo Enrique Vila-Matas tiene la llave. Sin él, la puerta se mantiene cerrada]  Retrospectiva de Dominique Gonzalez-Foerster en el Pompidou de París. Hasta el 31 de enero.

Artiste majeure de la scène française et internationale, Dominique Gonzalez-Foerster nourrit son oeuvre d’une mémoire vivante du cinéma, de la littérature et des structures ouvertes de l’architecture et de la musique.

DGF : Depuis 2007, Enrique Vila-Matas et moi avons commencé une conversation très fertile. Nous nous rencontrons régulièrement pour échanger des indices et nous influencer sans manifeste ni méthode. Il y aura dans l’exposition une « chambre » dont seul Enrique aura la clé et qui restera un mystère pour les autres spectateurs. Dans l’espace 77, où flotte le fantôme du Grand verre (NDLR : l’oeuvre manifeste de Marcel Duchamp), il y a une vitrine pour laquelle Philippe Parreno crée une composition sonore, musicale ou proche de la voix que l’on entend dans sa tête lorsque l’on pense. Couleurs et paysages croisent textes et personnages, comme dans une nouvelle forme d’opéra sans entracte ni fosse d’orchestre.

Esta entrada fue publicada en Sin categoría. Guarda el enlace permanente.